Accueil
Histoire de la Mine
    > Les Beausoleil
    > Chronologie
    > Sainte Barbe
    > La statue de Ste Barbe
    > ND des Mineurs
La Mine
L'association Galène
Bulletins
Galeries photos
Liens
Plan du site

La statue de Sainte Barbe de Pont-Péan

Toutes les corporations professionnelles aux temps anciens étaient sous la protection d'un saint patron ou d'une sainte protectrice. Les mineurs de Pontpéan n'échappent pas à la règle. Croyant ou non croyant, la Sainte Patronne des mineurs était invoquée pour assurer la protection des mineurs de fond ou des laveuses et ouvriers sur le carreau « au jour ».

Voir l'article sur la Sainte Barbe

Origine de la statue de Sainte Barbe dans l'église de Pontpéan
Depuis 1891, la mine se transforme considérablement, apportant à l'exploitation des matériels et bâtiments modernes adaptés à une entreprise en pleine expansion. On s'occupe aussi du confort des mineurs et du personnel du « carreau » en leur construisant un local en maçonnerie attribué au vestiaire du personnel. Une première partie était affectée aux bains composée de baquets de bois remplis d'eau. Les hommes du fond pouvaient se laver avant de se changer. Cette partie du vestiaire s'appelât le lavoir. La deuxième partie était réservée aux vêtements que les hommes accrochaient sur une patère constituée de 4 portemanteaux, et un petit récipient carré au milieu pour déposer la « montre », le tout remontant au plafond par un câble bloqué par un cadenas antivol. C'était la salle des pendus ou séchoir. 1895, la production de minerai brut atteignant près de 120 000 tonnes, la mine de Pontpéan est déclarée, la mine la plus important d'Europe par son tonnage extrait. En remerciement pour cette distinction, et en reconnaissance aux ouvriers qui ont permis cette prouesse, le Directeur de la mine J.C. Maudet offre et installe dans la salle des pendus, la statue de la Sainte Barbe, Patronne des mineurs, le 4 décembre 1895.
Après des divergences avec le président du conseil d'administration, le banquier Gicquel, Maudet donne sa démission de directeur et quitte la société et chose surprenante, emporte avec lui la statue de Sainte Barbe. Il la dépose dans son appartement quai Saint-Cast à Rennes. Pour des raisons professionnelles, Maudet quitte la France , et ne pouvant emporter la statue, il l'offre au concierge de son immeuble Joachim le Corff, qui l'installe en bonne place dans sa loge en souvenir du bon Monsieur Maudet. Le fils du concierge Joseph le Corff en hérite, et quitte la région pour s'installer à Sotteville les Rouen. Cette famille essuye les bombardements américain du 19 avril 1944, et la maison est détruite, sauf la chambre où était déposé Sainte Barbe, qui est récupérée par Guy le Corff pour l'emmener à Sartrouville dans le Nord.
Guy le Corff a de la famille à Rennes et en 1987, leur rend visite. Une promenade digestive les amène à Pontpéan où Monsieur le Gorff désire s'y rendre pour revoir cette mine tant décrite par ses grands-parents (son grand-père maternel était mineur). Il visite la chapelle et se procure le petit livre écrit par l'abbé Janvier qui l'émeut beaucoup. Il souhaite que Sainte Barbe de Pontpéan revienne à son lieu d'origine, non plus dans un vestiaire mais dans une ancien vestiaire transformé en 1908 en chapelle.
Le lieu de culte se trouve dans la salle des pendus avec son autel en bois de chêne sculpté par le charron de Saint Erblon qui s'exerçe à sculpter les statuettes des apôtres dans des betteraves avant de s'attaquer au bois. Le lavoir est transformé en salle des fêtes « Abbé Gosselin », fondateur de la paroisse et auteur de cette transformation car avant 1908, il n'y avait pas d'église à Pontpéan ; la seule chapelle était au manoir de Teslé, démolie en 1886. Le clocher est construit avec les briques des ruines de la mine abandonnée, seule la laverie fonctionnait en usine d'engrais.
A l'occasion du retour de la statue de Sainte-Barbe, une cérémonie d'accueil est organisée par l'abbé Janvier quatrième recteur de Pontpéan, assisté du Vicaire Episcopal le Père Leblanc le 27 Mars 1988.
Depuis 1995, l'Association Galène (association intercommunale du site minier de PontPéan) renoue avec la tradition de la fête de la Sainte Barbe, et après une cérémonie religieuse, la statue de Sainte Barbe est emmenée en procession dans les rues de PontPéan et accueillie par Monsieur le Maire et ses conseillers jouant le rôle pour un jour du directeur et des cadres de la mine, où la traditionnelle brioche bénite est offerte par les mineurs à leur directeur.

Charles Seigneur
Tous droit réservés


AGENDA :

16 et 17 septembre 2017 : Journées du Patrimoine. Une seule visite du site minier par jour, départ à 14h30 devant l'église.


NOUVEAUTES :

Journées du Patrimoine 2014 : Les photos sont disponibles ici.

La mine en fête 2014 : Les photos sont disponibles ici.

Journées du Patrimoine 2013 : Les photos sont disponibles ici.

Centre minier de Faymoreau : Les photos sont disponibles ici.

2011 Site ardoisier de Renazé : Les photos sont disponibles ici.

 


©2004-2017 - Association GALÈNE
Dernière mise à jour le 12 septembre 2017