Accueil
Histoire de la Mine
La Mine
    > Un peu de géologie
    > Les minerais
    > Chiffres
L'association Galène
Bulletins
Galeries photos
Liens
Plan du site

Un peu de géologie

Au Paléozoïque, à la fin de l'ère primaire, le globe se transforme. La vie commence à s'organiser. Les continents se séparent. Toutes ces transformations jouent sur l'écorce terrestre et provoquent de grandes déchirures.
À Pontpéan, il y a environ 300 millions d'années, notre sol s'ouvre, créant une faille de 20 km de longueur et de 300 m de largeur, orientée Nord 20° ouest et plongeant vers l'Est sous un angle de 80° en moyenne.
De telles fractures sont interprétées comme résultant du décrochement entre les plaques tectoniques Europe et Amérique, juste avant l'extension actuelle du début de l'ouverture de l'océan Atlantique. Ce type de faille appartient à une famille de nombreuses fractures proches de l'orientation méridienne, fréquentes dans le massif Armoricain.
La faille de Pontpéan a permis au magma de traverser toute l'écorce terrestre et de former des filons de diorites. Au cours d'une nouvelle réactivation tectonique, elle s'est enrichie d'une solution de sulfure. Cette minéralisation en sulfures enrichit le filon essentiellement en galène (PbS) et en blende (ZnS). Mais d'autres variétés de minéraux sont présentes en plus ou moins grande quantité dans le filon de Pontpéan : la pyrite (FeS2), la barytine (BaSO4), la chalcopyrite (CuFeS2)...


AGENDA :

A partir du 3 décembre 2020 : Distribution du bulletin N° 200 en papier pour tous les habitants de Pont Péan.


NOUVEAUTES :

Vous pouvez trouver ci-dessous un nouvel article réalisé en 2020 , sur le Chemin des Puits.

  • Le site minier de Pontpéan



  • Réhabilitation du bâtiment administratif :

  • 19 mars 2021 : le courrier de Galène à la municipalité de Pont Péan

  • 26 mars 2021 : les propositions de Galène concernant l'APD

  •  


    ©2004-2021 - Association GALÈNE
    Dernière mise à jour le 14 septembre 2021